Notre monde

Notre monde s’écroule.
Sous les décombres de nos cœurs brisés, j’entends le silence de notre vérité : …

Je veux m’arrêter. Enfin me reposer. Je veux libérer mon corps et ma pensée, décharger leur innocence de ce que l’on leur a injustement imposé.

Je veux ré-ouvrir mes yeux, mon cœur et mes bras ; être là pour l’autre, dédier mes jours à la terre, mes nuits aux étoiles et tout repartager ce que la vie m’a si généreusement prêté.

Notre monde s’écroule comme une vieille forêt d’âmes ravagées par les flammes d’un amour trop longtemps divisé. Oui l’amour fait des ravages quand il s’égare au loin, qu’il perd le chemin de son véritable foyer.

Dans le profond secret de mon être, je connais le calme d’un au-delà. Mais aujourd’hui, c’est à travers l’éclat de mes larmes que je vois les vagues du monde danser sur mon visage.

Une belle fleur s’étend sur l’humus pour changer de robe. Avec elle je me relèverai, avec elle nous nous relèverons dans nos plus beaux atours.


Sylvain Lapointe